Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L’action syndicale quotidienne dans les entreprises, dans les secteurs d’activité et les branches, au niveau interprofessionnel ne connaît pas de trêve.

La question des salaires est plus que jamais posée avec une inflation à plus de 2,8%

Depuis cet été, nos alertes ont été multiples auprès des pouvoirs publics et du patronat avec, en point d’orgue, la mobilisation du 5 octobre.

Il est impératif de ne rien lâcher, c’est pourquoi, le 27 janvier prochain, conjointement avec d’autres organisations syndicales, Force Ouvrière appelle à la mobilisation pour affirmer haut et fort notre revendication d’une augmentation générale des salaires, pensions, traitements et minima sociaux.

Personne n’ignore le contexte social et économique, comme l’aggravation de la hausse  des produits de première nécessité dans le domaine de l’alimentation ou  de l’énergie.

L’augmentation du coût de la vie accroit précarité et pauvreté parmi les jeunes, les actifs, les demandeurs d’emploi et les retraités.

Nous sommes tous concernés!

Seuls les salaires, les pensions et les prestations sociales ne font l’objet d’aucune revalorisation.

Il convient même de parler de dévalorisation en référence à la baisse des indemnités chômage.

Les promesses de  reconnaissance notamment financière des métiers de « la première et de la seconde ligne » sont déjà oubliées !

Pour les fonctionnaires le couperet est tombé: 99% d’entre eux ne toucheront rien… Alors, ils revendiquent toujours, un rattrapage de la perte de leur pouvoir d’achat (en recul de 6 % en 2021 et de 20 % sur vingt ans), via un dégel du point d’indice (bloqué depuis 2011, hormis en 2016-2017), une refonte des grilles indiciaires et des mesures générales et non quelques mesures catégorielles.

Cette mobilisation vient, pour Force Ouvrière, en soutien des négociations, et actions en cours dans bon nombre d’entreprises, rappelons que le gouvernement, une nouvelle fois, s’en est tenu à l’augmentation à minima du SMIC.

 

Alors que les négociation salariales viennent de débuter à La Poste et à Orange.

Postiers et télé communicants exigeons le 27 janvier 2021 de réelles augmentations de salaires !

Salaires : le 27 janvier, l’heure est désormais à la mobilisation  !
Salaires : le 27 janvier, l’heure est désormais à la mobilisation  !

Le 27 janvier, l’heure est désormais à la mobilisation de toutes et tous !

Selon l’INSEE, le début d’année 2022 sera marqué par une inflation toujours forte, globalement autour de 2,7 % sur un an. Le contexte social et économique, les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation entraînent une érosion de notre pouvoir d’achat. FOCom exige des augmentations salariales qui compensent l’augmentation constatée des prix et anticipent l’inflation à venir.

Dans un marché français des télécoms où le niveau de croissance au T3 2021 est proche de celui de 2019, le Groupe vante des performances commerciales soutenues pour Orange France et des performances financières qui restent solides.
Dans ce contexte d’enrichissement pour l’entreprise avec une capacité de distribution des dividendes maintenue, FOCom considère que les salariés doivent récolter les fruits de leur travail et de leur mobilisation professionnelle sans faille, malgré un contexte sanitaire très éprouvant.
La négociation salariale annuelle démarre bientôt, nous attendons de la nouvelle gouvernance d’Orange un engagement social et un premier signal fort de reconnaissance pour l’ensemble des salariés.

Salaires : le 27 janvier, l’heure est désormais à la mobilisation  !
Salaires : le 27 janvier, l’heure est désormais à la mobilisation  !
Tag(s) : #REMUNERATION

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :