Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Déclaration préalable FOCom, CSE du 30 mars 2022

 

Parmi les questions sociales au cœur de l’élection présidentielle, certaines propositions ne sont pas un gage de progrès social pour les salariés, comme reculer l’âge légal de départ en retraite à 65 ans. Le recul de l’âge de la retraite aura comme effet de baisser globalement le niveau des pensions alors que les réformes passées, sont déjà très pénalisantes pour les salariés. De ce point de vue, annoncer une pension minimum à 1 000 ou 1 100 € mensuels pour une carrière complète, à taux plein au Smic, ne constitue en rien un progrès par rapport à la situation actuelle.

FOCom s’oppose et s’opposera à toute autre réforme conduisant à dégrader les droits à la retraite et à reculer l’âge légal pour en bénéficier.

La négociation télétravail, débutée en octobre 2021, s’annonce laborieuse.

FOCom a demandé que des consignes claires soient transmises dans les équipes de direction, afin de ne pas dévoyer l’accord actuel, il s’agit de déloyauté en pleine renégociation.

Nous avons obtenu quelques avancées mais nous attendons de la direction un nouvel accord qui prenne en compte les attentes des salariés exprimées à travers nos revendications : une attention et un suivi régulier des situations particulières, un renouvellement d’avenant/protocole par tacite reconduction avec la possibilité, pour le télétravailleur de le modifier à tout moment, la revalorisation de l’indemnité télétravailleur et son attribution à tous, etc. Les télétravailleurs occasionnels doivent avoir les mêmes droits et avantages que ceux sous protocole.

Compte tenu du contexte économique et de l’augmentation exponentielle des prix du carburant, FOCom a envoyé un courrier à la direction pour solutionner les difficultés financières rencontrées par les salariés d’Orange, dans lequel nous demandons :

  • une revalorisation du barème des indemnités kilométriques pour l’utilisation d’un véhicule personnel dans le cadre de l’activité professionnelle. Le barème actuel date de la décision numéro 13 de juin 2012 et une indemnité transport véhicule personnel pour se rendre sur son lieu de travail,
  • un accès facilité pour les salariés concernés, à un volume de 3 à 4 jours de télétravail hebdomadaires, dans cette période de hausse de prix des carburants,
  • - une revalorisation conséquente de l’indemnité télétravail et pour chaque jour télé travaillé, que ce soit dans le cadre du télétravail occasionnel ou régulier.

 

Plus que jamais, FOCom est mobilisé aux côtés des salariés pour exiger des mesures d’urgence et défendre avec détermination leur pouvoir d’achat.

Redistribuez les richesses que nous produisons !

En séance NAO du 16 mars, la Direction a fait la proposition d’un budget général à 2,8 % pour l’ensemble des mesures. C’est une prise en considération du contexte, mais cela est encore insuffisant. FOCom réaffirme sa détermination sur les augmentations nécessaires des salaires, face à l’inflation que subissent tous les salariés d’Orange, ainsi que les hausses de dépenses d’énergie, conséquences du contexte géopolitique.

Aujourd’hui, nous nous réunissons en physique, sur décision de la direction. Force est de constater que la configuration de la salle dans laquelle nous siégeons est indigne d’un CSE. En effet, au sein de cette instance, nous imaginions que la direction mettrait tous les moyens possibles pour favoriser un dialogue social de qualité, du partage et une collaboration sereine. Au lieu de cela, la direction a décidé de placer les élus les uns derrières les autres comme si nous venions assister à une formation, un meeting, ou un cours magistral.

Aucune confidentialité n’est respectée, les participants situés derrière ayant une vue directe sur les écrans de leurs camarades.

Madame la Présidente, accepteriez-vous qu’un élu puisse lire votre écran d’ordinateur durant le CSE ?

De plus, suite à l’assouplissement des consignes sanitaires, le masque n’est plus obligatoire et cette disposition des élus favorise la contamination sachant que dans cette salle, vaccinés et non vaccinés sont mélangés.

Aucune solution autre que celle de porter un masque, n’a été envisagée pour les personnes fragiles ou qui craignent pour la santé de leur entourage.

Ainsi, nous tenions à vous exprimer officiellement une alerte, auprès de l’ensemble de la direction de la DO GSE : cette situation va à l’encontre d’une lutte contre la propagation du virus, dans un cadre que vous pouvez largement éviter, les réunions se tenant depuis début 2020 à distance.

FOCom espère que vendredi, le site de Sévigné Matheron ne deviennent pas un nouveau cluster.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :